Œnotria

A la découverte du vin italien :
Le Piémont

On découvre les vins d’AMALA (actuels et futurs) à travers les régions où ils sont produits et les cépages autochtones (c’est à dire natifs d’Italie) qui les caractérisent.

Vous vous souvenez, l’Italie c’est 3 régions  majeures pour la production de vins de grande qualité, le Piémont (Alba, Asti), le Veneto (Verone, lac de Garde, Venise) et la Toscane ( Sienne, Florence…)

Alors si on commençait notre découverte par celles-ci ? 

LE PIEMONT

Un territoire de  montagnes et de collines, au climat rude, au Nord-Est de l’Italie.
C’est la région la plus primée (en rapport à la classification) avec  9 DOCG (Barbaresco, Barolo…) et 41 DOC (dont la Barbera d’Asti.) Le Piémont c’est 70% de cépages rouges, dont la Barbera, le Dolcetto, et l’emblème de cette région et le Nebbiolo.

On découvre, un vin, un cépage :  

LA BARBERA D’ASTI, cépage BARBERA

Ce cépage connait un regain de prestige dans son Piémont natal et commence à se faire une place à l’étranger. La moitié, à peu près, du vignoble piémontais est planté en Barbera, qui semble avoir un lien de parenté avec notre Mourvèdre (que l’on retrouve dans le Sud de la France, notamment dans l’appellation Bandol.)

On citera la Barbera d’Alba, le plus puissant et le plus complexe, à la robe profonde, et la Barbera d’Asti, plus fin et plus élégant. Ce cépage est caractérisé par une forte acidité (surtout dans sa jeunesse) et des tannins discrets, ce qui en fait des vins tout à fait «à la mode.»

La Barbera donne un délicieux rouge sec et vif aux arômes de mûres, de framboise et de réglisse. Après un vieillissement en fûts, il prend du corps et offre des gouts de prune épicée.


CHERSI, BARBERA d’ASTI DOCG
de la maison CA BIANCA

C’est une sélection des meilleurs raisins de Barbera, de couleur rouge rubis intense et virant au grenat avec l’âge. Puissant mais tout en souplesse, des saveurs corsées mais sans agressivité, une belle découverte de ce cépage.

LE BAROLO, cépage NEBBIOLO

Au coeur des collines des Langhe (autour de ALBA), c’est le temple du Nebbiolo, berceau des grands Barolo et Barbaresco dont vous avez certainement entendu parler.

Le Nebbiolo couvre moins de 10% de du vignoble piémontais, mais c’est le cépage le plus prestigieux de la région (il est le seul autorisé dans les vins DOCG de Barolo et Barbaresco.)

 Il occupe toujours, ou presque, les sites les plus chauds, car il a besoin de beaucoup plus de temps pour arriver à maturité. C’est sans doute de là que vient son nom, dérivé de nebbia : brouillard en italien, car dans cette région quand ont lieu les vendanges, en octobre, les brouillards sont fréquents.

Le nebbiolo est un cépage capricieux aux rendements faibles. A plus d’un titre il rappelle notre Pinot Noir de Bourgogne, il ne pardonne la négligence ni à la vigne ni au chai, raisons pour lesquelles les succès en dehors de leur région natale sont quasi inexistants.
On retrouve le Nebbiolo en Lombardie dans la Valtellina, où il se nomme localement Chiavennasca et compose des vins très intéressants, notamment le Mazer Inferno que vous pouvez trouver chez AMALA.

Le nebbiolo est caractérisé par des tannins très présents qui mettent des années à se laisser apprivoiser, mais les Barolo « modernes » sont plus avenants et plus délicats. Il peut présenter des arômes de pétale de rose, un goût prononcé de chocolat noir et de pruneau.

Le Barolo présente une robe rouge grenat intense, mais très limpide (un peu comme le Pinot Noir en Bourgogne. D’ailleurs : qui aime les Bourgognes, aimera le Barolo) et des saveurs intenses qui persistent longtemps.

BAROLO ROCCHE MANZONI DOCG

Cette maison a la particularité d’avoir fait le choix de l’élevage en cuve Béton avant le passage en fûts de chêne (et oui c’est une autre alternative aux cuves acier, au bois…)

Cette méthode permet de mettre en avant les qualités aromatiques du vin, d’assouplir et de stabiliser les tannins avant de les mettre entre les mains du chêne, Voilà pourquoi nous l’avons choisi.

Complexe et charpenté, ce Barolo mériterait de patienter une petite heure avant d’être dégusté, alors prenez le temps d’un apéro PICA PICA d’AMALA puis il se dévoilera sous son meilleur jour sur une TREVI (le Barolo adore la Truffe, c’est normal ils grandissent dans le même coin !)

Retour à la Gazzetta